Sorry, your web browser does not support Canvas content.

Travées nocturnes

Lettre à la lune

Soliste en hôtellerie

À la Une de demain

La Médiathèque de Nuit   ×

Le temps de vivre

La nuit a longtemps été considérée comme un temps de pause pendant lequel toute activité s'arrêtait. Tout le monde rentrait à la maison le soir et se préparait à aller se coucher. La parenthèse temporelle était alors dominée par le couvre-feu et la fermeture des portes de la cité.

Cependant, cela fait peut de temps que la lumière remplace peu à peu les ténèbres. Les bars et discothèques font le plein de fêtards, les magasins organisent des « nocturnes » pour attirer les clients et les industries s'organisent en 3x8. Il faut savoir qu'aujourd'hui, 2 hommes sur 3 travaillent avec des horaires atypiques.

C'est alors l'apparition de la société continue. Les lumières ne s'éteignent plus le soir et l'obscurité perd du terrain sur les villes. Selon Luc Gwiadzdzinski, géographe ayant beaucoup travaillé sur la question, l'économie de la nuit prend possession du « Far West » nocturne : nouvel espace temporel en plein développement.

Cependant, beaucoup de questions restent en suspend. L'être humain est-il programmé pour travailler la nuit et dormir le jour ? Et surtout la société est-elle adaptée à ces nouveaux rythmes ?

Même dans les plus grande villes de France, les transports urbains deviennent quasi-inexistants après minuit et très peu de services sont disponibles. La veilleurs de nuit n'ont pas l'occasion de se rendre à la poste, ou à la banque. Tous expliquent qu'ils doivent prendre sur leur temps de sommeil. Comment peuvent-ils alors organiser leur vie, celle de leur couple et de leurs enfants ?

Ceux qui se sont penchés sur le problème répondent à cette question positivement. Luc Gwiadzdzinski explique que ce genre de services sont nécessaires pour harmoniser les rythmes de l'ensemble de la société. Il propose par ailleurs la mise en place de crèches de nuit afin de permettre aux travailleurs de nuit de pouvoir conjuguer vie professionnelle et familiale.

Ces questions sont très peu prises en compte aujourd'hui. Toutefois, certaines villes organisent des « bureaux du temps » et y cherchent un moyen d'harmoniser le rythme des villes avec les habitudes et les besoins des habitants.

Le saviez vous ?

  • Plus de 2/3 des salariés travaillent en horaires atypiques.

  • L'hôtellerie, la boulangerie, la pâtisserie, la restauration, le spectacle et les courses hippiques sont des secteurs qui autorisent les dérogations à l'interdiction de postes de nuit pour les jeunes travailleurs.

  • Le travail de nuit est autorisé pour les femmes depuis 2001.

  • Le secteur le plus concerné par le travail de nuit est celui des transports.

  • Les 30-34 ans sont la tranche d'âge qui travaillent le plus la nuit.

Les rythmes de la nuit

Le travail posté et/ou de nuit induit actuellement un certains nombre de questionnements concernant la santé des personnes et leur capacité à s'adapter aux nouveaux rythmes que leur impose la société.
Des publications très récentes mettent en lumière l'existence de certains troubles chez ces travailleurs. Ceux-ci sont d'ordre physique ou psychique par exemple.
Environ deux salariés sur trois sont soumis à des horaires atypiques, par conséquent le travail posté et de nuit commence à être considéré comme un vrai problème de société, cette tendance ne faisant que s'accroître.

Le sommeil est lié à la notion de repos, une phase d'arrêt du corps, généralement au cours de la nuit. Il possède pourtant un rôle bien plus important : les mécanismes qui s'exécutent à notre insu durant cet état de sommeil sont multiples et préparent au mieux le prochain état de veille. On distingue ainsi deux grandes fonctions du sommeil. La première permet à l'organisme de se régénérer. La fonction réparatrice qui s'effectue pendant le "sommeil lent profond" est caractérisée par le renouvellement cellulaire et la sécrétion hormonale (l'hormone de croissances, par exemple, est produite en masse durant cette période). La seconde a pour mission de consolider l'information enregistrée pendant l'état de veille, on l'appelle la fonction cognitive qui s'opère pendant le "sommeil paradoxal". Négliger ces fonctions pour une population d'actifs travaillant de nuit semble donc contradictoire.
Située dans le cerveau, une horloge biologique, synchronisée sur les facteurs socio-professionnels et les lumières à forte intensité, permet de réguler différents rythmes liés aux changements d'état veille/sommeil, aux variations de la température corporelle, à la sécrétion hormonales ou à la fréquence cardiaque. Ces rythmes font partie des rythmes circadiens, calés sur une période d'environ 24 heures avec une alternance jour/nuit et correspondant aux périodes de veille/sommeil. Si ces rythmes internes sont modifiés, comme dans le cas du travail posté et/ou de nuit, on parle alors de désynchronisation de l'horloge biologique et la modification des rythmes internes n'est pas sans conséquence sur la santé.

De surcroît, le manque de sommeil et l'apparition de problèmes de somnolences sont des facteurs de risques accidentels pour ces travailleurs, tant sur le lieu de travail que durant les trajets aller-retour.

La Recommandation de Bonne pratique concernant la "Surveillance médico-professionnelle des travailleurs postés et/ou de nuit", publiée par la SFMT* en mai 2012 et soutenue par la HAS** est une première réponse aux problèmes de troubles du sommeil et de la vigilance. Elle adopte aujourd'hui une démarche de préventions des risques et de contrôle de l'état de santé de cette catégorie de travailleurs en mettant en place, notamment, des indicateurs pour évaluer le manque de sommeil et identifier les premiers signes de troubles. Car c'est le rôle de la médecine du travail que de prévenir la désadaptation de ces travailleurs soumis aux horaires atypiques et de les accompagner dans leur vie professionnelle et à la maison. Elle doit également les informer sur les risques liés aux troubles du sommeil, de la vigilance et les dépister.

Si vous souhaitez en connaître davantage sur les questions relatives à la santé et au travail posté et/ou de nuit, nous vous invitons à découvrir les extraits de l'interview audio d'une Spécialiste en la matière, le Docteur Virginie Bayon du Centre du Sommeil et de la Vigilance de l’Hôtel de Dieu à Paris.

* Société Française de Médecine du Travail
** Haute Autorité de Santé

Panneau d'Affichage Libre  ×

Pour aller plus loin

Retrouvez ci-dessous tous les compléments d'informations qui apparaissent au détours des protraits du web-documentaire.

Vos liens

Bientôt disponible...

Envoyer un lien

Bientôt disponible...
En attendant, envoyez-nous liens sur notre page Facebook